gallery/logo 4

Samuel Bricault se forme à à la flûte traversière, notamment au CNSM de Paris dans la classe de Sophie Cherrier où il sort diplômé en 2015. Sa carrière l'amène à se produire en musique de chambre (avec le Quatuor Van Kuijk, Claire Désert, Emmanuel Strausser, Olivier Charlier, Sarah Margaine), dans différents orchestres (Opéra de Paris, Orchestre national de France, Orchestre de chambre de Paris), ensembles de musique contemporaine (Le Balcon, Ensemble Itinéraire, Multilatérale) et en soliste : Concerto de Katchaturian à la Philharmonie de Paris, Concerto de Mercadante au Teatro Mayor de Bogota, concertos de Vivaldi à la Philharmonie d'Ekaterinbourg (Russie).

Ses activités l'ont amené à se produire sur des scènes telles que le Royal Albert Hall, le Concertgebouw d'Amsterdam, le Shanghai Symphony Hall, la Salle Pleyel, la Philharmonie de Paris, la Juilliard School, le Théâtre du Châtelet, la Villa Médicis, et des festivals tels que les BBC Proms, les Folles Journées de Nantes, le Festival Berlioz... En septembre 2014 Samuel est Lauréat du Concours international Aurèle Nicolet de Canton.

Samuel Bricault

flûte

Solène Chevalier 

violoncelle

Solène étudie le violoncelle avec Valérie Aimard au conservatoire du 13ème arrondissement à Paris, avant d’intégrer la classe de Michel Strauss au CRR de Boulogne-Billancourt en 2007. Elle poursuit son apprentissage au Royal College of Music à Londres chez Thomas Carroll et y obtient son Bachelor of Music en 2012. Solène se perfectionne ensuite à la Guildhall School of Music and Drama dans laquelle elle bénéficie des conseils de Pierre Doumenge. Après avoir obtenu son Master of Performance avec honneurs elle a le privilège de se voir accorder une année de Fellowship dans la même école. 

Membre de l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire depuis 2018, elle a joué au sein de plusieurs orchestres en France (Orchestre National Bordeaux Aquitaine, Orchestre National de Lille, Orchestre national du Capitole de Toulouse…) et en Angleterre (Southern Sinfonia, Orpheus Sinfonia…). Elle a également participé à différents festivals de musique de chambre tels que les Rencontres Musicales de Saint-Cézaire, Aurora Chamber Music Festival (Suède) ou encore Jazz au fil de l’Oise. 

Grégory Feret 

percussions

Après des études de piano au conservatoire de Levallois, Grégory Feret débute la percussion à 18 ans dans la classe Dominique Probst avant  de se spécialiser dans les classes de Sylvio Gualda à Versailles puis Guy Cipriani au CRD de Montreuil (1er prix de percussion en 2005). Désireux de se consacrer davantage à l'enseignement, il intègre la formation des professeurs au CEFEDEM d'Île de France à Rueil Malmaison, ( D.E. de percussion en 2008). Aujourd'hui il partage son activité entre l'orchestre et la musique de chambre (responsable du pupitre des percussions de l'Orchestre d'harmonie de Levallois), l'enseignement à Verrières le Buisson, Achères, Montigny le Bretonneux, ainsi que la composition.

instrumentistes

Rémy Reber 

guitare 

Passionné de musique contemporaine et de théâtre, le guitariste français Rémy Reber explore avec le même éclectisme les musiques actuelles et populaires, tant en Europe qu'au Brésil.
Il s'est formé au Conservatoire Supérieur de Paris auprès de Roland Dyens, où il obtient un master d'interprétation en 2014. Il y étudie également l’improvisation générative, la pédagogie, et y intègre le 3éme cycle dédié à la musique contemporaine. Il est membre du collectif Warn¡ng et du Listen Ensemble, collabore avec L'Instant Donné, Accroche Note et se produit régulièrement à Paris, en Europe et au Brésil (Cité de la musique, Ircam, Radio France, KKL Lucerne, Pompidou...).
En 2016, Rémy Reber remporte le premier prix du Concours International d'Interprétation de la Musique du Dernier Siècle de Boulogne-Billancourt. 

Etudiants du Conservatoire à Rayonnement Régional d'Avignon 

 

Dans la démarche de professionnalisation dans laquelle l’Ensemble 44 est engagé, deux étudiants de la classe de Philippe Cornus au CRR d’Avignon assureront les parties de percussions des Folk Songs de Luciano Berio le 14 septembre 2019 : Léonard Berthaud et Nicolas Tardieu

Antoine Cambruzzi

clarinette

Il a été  clarinettiste co-solo de l'orchestre de Belfast (Ulster Orchestra) et évolue dans diverses formations musicales, en France ou à l'étranger, comme l'orchestre de Bretagne, l'orchestre de Picardie et le quintette Arte Combo. Il fait partie pour la saison 2016-2017 de la production "le Fantôme de l'Opéra" au Théâtre Mogador. Il est membre de l'ensemble Miroirs Étendus dirigé par Romain Louveau et Fiona Monbet depuis 2016.Antoine commence la musique à l'âge de 10 ans à l'harmonie municipale Meaux où joue en sonate sous le parrainage d'Anne Queffélec. Il entre ensuite au Conservatoire de Paris où il bénéficie des conseils de plusieurs professeurs tels que Richard Vieille, Jérôme Voisin, Véronique Fèvre, Pascal Moraguès, Florent Pujuila et Jérôme Comte. Il intègre alors l'Orchestre Ostinato qui lui permet de jouer sous la direction de chefs comme Jérôme Kaltenbach, Maxim Vengerov et Yuri Bashmet. 

Antoine obtient un Master of Music au Royal College of Music de Londres dans les classes de Barnaby Robson, Tim Lines, Richard Hosford et Colin Lawson, sous la tutelle de Janet Hilton. Il se produit avec le BBC Symphony Orchestra et le London Symphony Orchestra.

gallery/antoine
gallery/samuel bricault
gallery/solène chevalier
gallery/greg feret
gallery/remyreber

Marina Capstick

alto

Après avoir obtenu son DEM de guitare en 2005 et d'alto en 2006 au CRR de Perpignan, elle part se perfectionner au CRR de Toulouse puis au Pôle Supérieur de Paris (PSPBB) en 2008. En 2010, elle rentre en alto au CNSM de Paris dans la classe de Pierre-Henri Xuereb et de Louis Fima et obtient son Master en 2015 avec la mention Très-Bien à l'unanimité et son DE au CNSM en 2016.  Depuis, elle se produit dans de nombreux concerts avec l'Opéra de Paris, l'Orchestre de Chambre de Paris, l'Orchestre National de Paris, l'Orchestre des Pays de la Loire, le MINensemblet et voyage régulièrement (La Reunion, Algérie, Norvège, Etats-Unis, Martinique) grâce à différents projets d'Orchestre de Chambre et de Musique de Chambre. Elle est actuellement professeur au Conservatoire du 16ème arrondissement de Paris. 

gallery/marina capstick

Laura Muller commence à chanter à l'âge de 8 ans à la maîtrise du Puy-en-Velay. Titulaire d'un master de lettres modernes, elle poursuit ses études de chant dans les conservatoires parisiens et obtient le DEM à l'unanimité avec les féicitations du jury. En soliste, on a pu l'entendre à l'Opéra de Paris dans le rôle du Pâtre de Tannhäuser (2011), ou dans l'Enfant et les Sortilèges de Ravel (Châtelet, 2014) et dans Le Roman de Renart de Coralie Fayolle (rôle de Renart, Châtelet 2015). Intéressée par le répertoire contemporain, elle a créé le rôle d'Olga 1 dans Pion prend tour en D9 de Bruno Giner (dir. Philippe Nahon) et on a pu l'entendre dans La Fabbrica illuminata de Luigi Nono pour voix soliste et bande magnétique (Turin, Paris - Institut culturel italien). En juin 2017 elle crée le rôle titre de l'opéra Dorian Gray de Mariana Ungureanu. En juin et juillet 2018, elle chante le rôle de Cherubino (Noces de Figaro), à Versailles (Festival le Mois Molère) et à Chantilly. Elle est membre de l'ensemble baroque pour 6 voix de femmes Athénaïs, de l'ensemble Zene, et chante régulièrement avec Les Métaboles (dir. Léo Warynski) ou le choeur de Radio France.

Lancelot Dubois

basse

Anne-Claire Baconnais

soprano

chanteurs

Issue d'une famille de musiciens, Anne-Claire Baconnais a fait ses premiers pas en tant que soliste à l'Opéra de Nantes. Un 1er prix de chant avec les félicitations du jury en poche, elle part se perfectionner quatre ans à San Francisco auprès de Susan Gundunas et Marcie Stapp. Son charisme et son talent d'actrice lui permettent d'aborder un répertoire très vaste allant de la Renaissance à la comédie musicale. Elle se fait une spécialité des rôles de soubrettes : Despina (Cosi Fan Tutte), Blondchen (Die Entführung aus dem Serail), Zerlina (Don Giovanni), Norina (Don Pasquale) et Adele (Die Fledermaus). Elle se produit régulièrement en concerts et récitals, et a créé plusieurs spectacles dont un en partenariat avec le Metaxu de Toulon. On a pu l'entendre dans divers festivals tels que La Folle Journée de Nantes, Bach à Pâques, Arts et Avatars. Elle a chanté sous la direction de Nick McGegan, Jeffrey Thomas, Jonathan Dimmock et Philippe Couvert. Avec Elisabeth Baconnais, elle a créé l'Ensemble Féminin Calisto.

gallery/anne-claire baconnais

Né à Paris en 1979, Lancelot Dubois débute l’apprentissage de la musique à l’âge de cinq ans. Il étudie le chant choral, la flûte traversière, la musique de chambre, l’harmonie, l’analyse, le contrepoint, l’histoire de la musique, le chant et la direction de chœur dans plusieurs conservatoires parisiens ou d’Ile de France parmi lesquels les CNR de Paris et de Versailles et le CNSMDP.
Parallèlement à ses etudes, il enseigne la flute en milieu associatif, puis la Formation Musicale dans les conservatoires des XIIIe et XVIIe arrondissements de Paris. Depuis 2014, il se consacre au chant et l'explore dans sa diversité : du chant grégorien avec le ténor Geoffroy Dudouit, en passant par le répertoire a cappella avec l'ensemble Les Métaboles, ou bien par l'opéra avec l'ensemble Le Balcon ou le choeur de Dijon, jusqu'au  jazz avec les Voice Messengers...

gallery/lancelot dubois_recadré

Laura Muller

mezzo

gallery/laura muller_recadré

Conjointement à une solide formation théâtrale, Timour débute le chant avec Michèle Command en tant que baryton au conservatoire du Ve à Paris. Il entre dans la classe d’atelier lyrique de Jöelle Vautier où il aborde les rôles du répertoire opératique. En 2012, il obtient son prix de «perfectionnement concertiste » au Conservatoire Régional de Paris. Il travaille l’art du rôle avec Gabriel Bacquier qui l’initie au répertoire de la mélodie Française. Il participe à des Master-Classes auprès de Jean Phillippe Lafont, Udo Reineman et Leonid Karev. Depuis 2008, il se produit dans des Opéras, pièces et récitals en France avec un répertoire allant de la musique baroque à la création contemporaine. Au Théâtre du Châtelet, il est l’Officier Espagnol dans Cyrano de Bergerac aux côtés de Placido Domingo. Il interprète les Liebeslieder de Brahms à la Salle Pleyel. Il est Guglielmo en juillet 2013 au festival de l’île d’Yeu, mis en scène par Paul-Emile Fourny. En décembre 2013 il effectue un changement de tessiture de baryton à ténor avec Raphaël Sikorski. Dans cette nouvelle voix, il est David dans Le Roi David de Honegger en juin 2015 et est l'interprète de Ga(m)me d'Amour.

Timour Sadoullaïev

tenor

gallery/timour sadoullaiev