gallery/logo 4

Samuel Bricault se forme à à la flûte traversière, notamment au CNSM de Paris dans la classe de Sophie Cherrier où il sort diplômé en 2015. Sa carrière l'amène à se produire en musique de chambre (avec le Quatuor Van Kuijk, Claire Désert, Emmanuel Strausser, Olivier Charlier, Sarah Margaine), dans différents orchestres (Opéra de Paris, Orchestre national de France, Orchestre de chambre de Paris), ensembles de musique contemporaine (Le Balcon, Ensemble Itinéraire, Multilatérale) et en soliste : Concerto de Katchaturian à la Philharmonie de Paris, Concerto de Mercadante au Teatro Mayor de Bogota, concertos de Vivaldi à la Philharmonie d'Ekaterinbourg (Russie).

Ses activités l'ont amené à se produire sur des scènes telles que le Royal Albert Hall, le Concertgebouw d'Amsterdam, le Shanghai Symphony Hall, la Salle Pleyel, la Philharmonie de Paris, la Juilliard School, le Théâtre du Châtelet, la Villa Médicis, et des festivals tels que les BBC Proms, les Folles Journées de Nantes, le Festival Berlioz... En septembre 2014 Samuel est Lauréat du Concours international Aurèle Nicolet de Canton.

Samuel Bricault

flûte

Solène Chevalier 

violoncelle

Solène étudie le violoncelle avec Valérie Aimard au conservatoire du 13ème arrondissement à Paris, avant d’intégrer la classe de Michel Strauss au CRR de Boulogne-Billancourt en 2007. Elle poursuit son apprentissage au Royal College of Music à Londres chez Thomas Carroll et y obtient son Bachelor of Music en 2012. Solène se perfectionne ensuite à la Guildhall School of Music and Drama dans laquelle elle bénéficie des conseils de Pierre Doumenge. Après avoir obtenu son Master of Performance avec honneurs elle a le privilège de se voir accorder une année de Fellowship dans la même école. 

Membre de l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire depuis 2018, elle a joué au sein de plusieurs orchestres en France (Orchestre National Bordeaux Aquitaine, Orchestre National de Lille, Orchestre national du Capitole de Toulouse…) et en Angleterre (Southern Sinfonia, Orpheus Sinfonia…). Elle a également participé à différents festivals de musique de chambre tels que les Rencontres Musicales de Saint-Cézaire, Aurora Chamber Music Festival (Suède) ou encore Jazz au fil de l’Oise. 

Grégory Feret 

percussions

Né en 1978, Grégory Feret commence la musique au Conservatoire de Levallois-Perret. Il se forme d’abord au piano avant de se tourner vers les percussions. Très intéressé par la musique contemporaine, il soutient en 2008 un mémoire sous la direction de Philippe Boivin sur le Le livre des claviers - Solo de vibraphone de Philippe Manoury dans le cadre de son diplôme à l’IFEDEM d’Ile-de-France. 
Il est par ailleurs professeur de percussions au Conservatoire de Montigny-Le-Bretonneux (78). Grégory assurera les parties de percussions lors de la date au Conservatoire de Saint-Cloud. 

Julia Macarez 

alto

Née en 1994, Julia Macarez se passionne dès son plus jeune âge pour l’alto après sa découverte de l’instrument lors d’un concert symphonique. Après avoir étudié dans la classe de Claire Merlet Au Conservatoire à Rayonnement Régional de Rueil-Malmaison, elle intègre en 2016 le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elle se produit notamment au sein de l’Orchestre Français des Jeunes et de l’Ensemble Maja, engagé pour la musique contemporaine. Elle est également membre de l’ensemble Miroirs Etendus, compagnie de création lyrique fondée par Emmanuel Quinchez, et participe au spectacle Faust de Jacques Perconte et Othman Louati, d’après l’œuvre de Berlioz. Elle obtient en parallèle une licence en musicologie à l’Université Paris-Sorbonne et se forme au journalisme à l’Ecole Supérieure du Journalisme à Paris, ce qui l’amène à approfondir son connaissance du monde musical à travers des collaborations avec l’Officiel ou encore France Culture.  

Instrumentistes

Solites invités

Cécile Madelin

soprano 

Née en 1996, Cécile Madelin commence très jeune l’apprentissage de la musique par la viole de gambe et le piano. Dès l’âge de huit ans, elle intègre la Maîtrise de Paris, dirigée par Patrick Marco ou elle découvre sa passion pour le chant et la scène.
Sa double culture franco-allemande l’encourage à participer au concours « Jugend musiziert », où elle remporte le premier prix, ainsi qu’une bourse de la Charlotte Hamel Stiftung. Elle se produit également comme soliste dans L’Orfeo de Monteverdi (Ninfa) au festival Déodat de Séverac, ainsi que dans le Malade Imaginaire de Molière avec les intermèdes musicaux de Charpentier au CNSAD dans la salle du premier Conservatoire de Paris.
Elle chante soprano solo dans le Weihnachtsoratorium sous la direction de Laurence Equilbey et dans un programme de musique baroque française avec Emmanuelle Haïm au Salon des Invalides.

En 2017, elle fait ses débuts dans le rôle de Chérubin, dans les Noces de Figaro en tournée avec Opéra en Plein Air. Elle incarna en 2018 le rôle de Valencienne dans une mise en scène d’Emmannuelle Cordoliani. Début 2019, Cécile se produit au côté du ténor Etienne de Bénazé dans une tournée en Chine avec l’orchestre PSL dirigé par Johann Fargeot.

Chaque été depuis 2014, elle organise avec sa soeur soprano Marine Madelin une académie au Schloss Heiligenkreuz (Vienne). Ensemble, elles donnent des récitals de musique ancienne et romantique sur des scènes allemandes et francaises.
Lauréate du concours des Saisons de la Voix à Gordes, elle est aussi nommée « Jeune espoir » du CFPL (Centre Français de Promotion Lyrique) par Raymond Duffaut. Depuis 2018, elle est soutenue par la Fondation de France. Cécile poursuit actuellement son master au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe d’Elène Golgevit après un échange à la Hochschule für Musik Hans Eisler Berlin auprès de Christine Schäfer.

Marine Madelin

soprano

La franco-allemande Marine Madelin est l’aînée d’une fratrie de quatremusiciens. Elle commence la musique très jeune, lorsqu’elle s’installe avec sa famille au dessus du conservatoire où elle va apprendre le piano, la flûte à bec et la danse classique. Son enthousiasme pour le chant la conduit à la Maîtrise de Paris grâce à laquelle elle découvre sa passion pour la scène. Après son Baccalauréat, la soprano commence ses études à la Musikhochschule de Freiburg où elle fait ses premières expériences de soliste. Depuis 2014, elle est étudiante de la classe de Anna Korondi à la Hochschule für Musik Hanns Eisler à Berlin. Elle suit aussi la classe de musique contemporaine de Anna Korondi et la classe de Lied de Wolfram Rieger.

Marine Madelin se produit avec différentes formations sur des scènes internationales. Elle a un interêt particulier pour la musique ancienne, le Lied et la mélodie ainsi que la musique vocale contemporaine. Elle crée l’ensemble Callìope — composé d’une harpe baroque, d’un théorbe et d’une guitare baroque — à Berlin et se produit en duo avec sa soeur Cécile. 

Depuis 2016, elle est boursière du Deutschlandstipendium et de la fondation Yehudi Menuhin à Berlin. 

Rémi Reber 

guitare 

Passionné de musique contemporaine et de théâtre, le guitariste français Rémy Reber explore avec le même éclectisme les musiques actuelles et populaires, tant en Europe qu'au Brésil.
Il s'est formé au Conservatoire Supérieur de Paris auprès de Roland Dyens, où il obtient un master d'interprétation en 2014. Il y étudie également l’improvisation générative, la pédagogie, et y intègre le 3éme cycle dédié à la musique contemporaine. Il est membre du collectif Warn¡ng et du Listen Ensemble, collabore avec L'Instant Donné, Accroche Note et se produit régulièrement à Paris, en Europe et au Brésil (Cité de la musique, Ircam, Radio France, KKL Lucerne, Pompidou...).
En 2016, Rémy Reber remporte le premier prix du Concours International d'Interprétation de la Musique du Dernier Siècle de Boulogne-Billancourt. 

Etudiants du Conservatoire à Rayonnement Régional d'Avignon 

 

Dans la démarche de professionnalisation dans laquelle l’Ensemble 44 est engagé, deux grands étudiants de la classe de Philippe Cornus au CRR d’Avignon assureront les parties de percussions des Folk Songs de Luciano Berio le 14 septembre 2019 : Léonard Berthaud et Nicolas Tardieu

Antoine Cambruzzi

clarinette

Il a été  clarinettiste co-solo de l'orchestre de Belfast (Ulster Orchestra) et évolue dans diverses formations musicales, en France ou à l'étranger, comme l'orchestre de Bretagne, l'orchestre de Picardie et le quintette Arte Combo. Il fait partie pour la saison 2016-2017 de la production "le Fantôme de l'Opéra" au Théâtre Mogador. Il est membre de l'ensemble Miroirs Étendus dirigé par Romain Louveau et Fiona Monbet depuis 2016.Antoine commence la musique à l'âge de 10 ans à l'harmonie municipale Meaux où joue en sonate sous le parrainage d'Anne Queffélec. Il entre ensuite au Conservatoire de Paris où il bénéficie des conseils de plusieurs professeurs tels que Richard Vieille, Jérôme Voisin, Véronique Fèvre, Pascal Moraguès, Florent Pujuila et Jérôme Comte. Il intègre alors l'Orchestre Ostinato qui lui permet de jouer sous la direction de chefs comme Jérôme Kaltenbach, Maxim Vengerov et Yuri Bashmet. 

Antoine obtient un Master of Music au Royal College of Music de Londres dans les classes de Barnaby Robson, Tim Lines, Richard Hosford et Colin Lawson, sous la tutelle de Janet Hilton. Il se produit avec le BBC Symphony Orchestra et le London Symphony Orchestra.

gallery/antoine
gallery/fbafe204de07eb31b62f9a6cdf1bda3e_400x400
gallery/6da1d9d6d29e4222539d2fc2a8d1e1be_331x500
gallery/samuel bricault
gallery/solène chevalier
gallery/greg feret
gallery/julia macarez_2
gallery/remyreber